Rechercher
  • jérome Bruchard

Principe de la cryothérapie

Effet du froid sur le corps humain.



L’information de ce froid intense, captée par des récepteurs thermiques dans le tissu conjonctif va être transmise au niveau cortical.

Le cortex nous traduit, signifie les stimulations sensitives pour lesquelles il est programmé, relatives à ce qui peut être retrouvé dans des stimulations naturelles. Or dans la nature nous ne nous retrouvons pas dans des situations allant jusqu’à -190°.

Le cortex ne peut donc pas traduire la stimulation à la hauteur de ce qu’elle est.

De fait, cela génère un conflit. Le corps va donc se défendre massivement, favorisant un boost des émonctoires et donc la production massive entre autres d’endorphine (anti-douleur), de sérotonine (apaisement, sérénité), de norépinéphrine (anti-inflammatoire), de molécules réductrices (anti-oxydant), etc…



Comment le patient se sent-il en sortant de la séance?


Le patient est apaisé, relaxé. Se voit offrir un thé ou un café. Il peut prendre son temps…

Le soir même, l’option repos est préférable, le sommeil sera dans la majeure partie des cas présent et profond.

Le lendemain offrant une remontée de forme, tant physique que mentale.




17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout